Accueil » Nous » L’équipe » Aliocha Iordanoff

Aliocha iordanoff

Ton rôle au sein de Semawe ?

Mon rôle au sein de Semawe s’appelle 1er lien. En Holacratie, c’est le rôle qui assume un leadership humble et libérateur, dont la mission est de s’assurer que l’organisation est toujours en cohérence avec sa raison d’être.

Ce n’est pas un rôle de chef mais plutôt de leader en position basse dans l’organisation. Je mets mon attention sur le cadre et la méthode qui permet à cette organisation de fonctionner en intelligence collective et de manière organique. Une gouvernance organique est une gouvernance dans laquelle les personnes, ou les sous-cercles de l’organisation, sont réellement libres et responsables de décider des actions, tout en agissant en concertation et de manière Agile avec les autres associées et associés.

Ce que tu penses de la mission d’accompagnement des organisations portée par Semawe ?

Cette mission est au coeur de notre raison d’être. C’est-à-dire de ce pour quoi nous sommes là, et ce pour quoi nous oeuvrons chaque jour. Notre vision de l’accompagnement est liée à notre ADN, c’est-à-dire que nous voulons proposer aux personnes et aux organisations d’expérimenter la coopération d’une manière sécurisée et sécurisante. Notre but est d’aider l’émergence de questionnements et d’apporter de la méthode pour que les accompagnés trouvent eux-mêmes leurs réponses. Nous ne sommes pas des apporteurs de solutions. Nous proposons une boîte à outils, et de vivre des expériences ! Ce sont ces expériences qui sont formatrices, permettent aux personnes et aux équipes de mûrir, et d’assumer entièrement leurs responsabilités sociales et sociétales.

En quoi Semawe se différencie selon toi ?

Nous sommes des praticiens des méthodes, pratiques et outils que nous proposons. Notre équipe accompagne sur des sujets qui font notre quotidien, sur lesquels nous avons une expérience propre, un vrai recul et une vision singulière.

C’est à la fois une posture très modeste, et dans laquelle nous avons une grande assurance. Cela nous permet de nous confronter à des cadres peu confortables, des organisations bousculées, ou des défis organisationnels complexes.

Lorsque nous apportons la méthode de la décision par consentement, c’est parce que chez Semawe, toutes les décisions sont prises de cette façon. Quand nous proposons d’introduire les rétrospectives Agiles ou les réunions debout, c’est parce que nous en tenons chaque jour de l’année !

Ce qui te stimule dans cette aventure de SCOP ?

Je suis stimulé par une aventure humaine et organisationnelle qui me dépasse, qui dépasse ses membres. Le format coopératif assure à l’entreprise une pérennité qui ne repose plus sur le dirigeant ou le propriétaire, mais sur la raison d’être de notre SCOP. Cela donne un sens profond à cette démarche.

Et dans notre métier, je suis stimulé par la contribution politique et philosophique que nous apportons aux monde en proposant de ré-inventer les relations au travail pour plus de bien-être ; nous offrons aux organisations de coopérer pour prendre de meilleures décisions en intelligence collective. Nous proposons un exemple simple, modeste et néanmoins concret, tangible et durable d’une organisation économique qui ré-interroge chaque jour les liens hiérarchiques, la responsabilité des individus et des collectifs, l’éducation et la pédagogie, le rapport à l’argent et à la propriété.

Une référence à conseiller pour prendre de la hauteur sur les modes d’organisation des entreprises ?

Oui trois livres : La révolution Holacracy, Les mots sont des fenêtres (ou des murs), Culture Agile.

Une expression qui reflète la dynamique de ton équipe ?

Nous ne pouvons jamais être prêt à affronter ce qui est totalement nouveau. Il faut s’y ajuster, et toute adaptation profonde pique au vif notre amour-propre. Eric Hoffer