Sélectionner une page
Accueil » Pour vous » Accompagnement à la transformation » Gestion par consentement

La gestion par consentement

En quoi cette pratique consiste-t-elle ?

La gestion par consentement est une méthode de prise de décision (apparue avec la Sociocratie) pour les collectifs quelle que soit leur nature.

Contrairement au consensus où on recherche l’accord de tous, et qui mène souvent à des décisions lissées pour convenir au collectif, le consentement consiste en la recherche d’une absence de désaccord. En consensus, tout le monde dit « oui », en consentement, personne ne dit « non ».

Il se déroule en plusieurs phases :

  1. Une proposition est émise.
  2. Un tour de clarification est proposé. 
    Il sert aux membres du cercle à poser les questions nécessaires à la bonne compréhension de la proposition.
  3. Le tour de ressentis.
     Chacun peut exprimer ce que la proposition lui fait ressentir.
  4. Les bonifications.
    Le facilitateur ou la facilitatrice propose un tour pour que les membres puissent proposer une amélioration de la proposition initiale. Le proposeur peut accepter ou non la/les bonification(s) proposée(s).
  5. Les objections.
    C’est à ce moment-là que les membres peuvent objecter une proposition. Une objection est à considérer comme un cadeau fait au collectif, qui permet de traiter ce qui pourrait être risqué si le collectif prenait la décision telle quelle ou la limite qui est dépassée pour un des membres du collectif. Le processus consiste à bonifier collectivement la proposition jusqu’à ce que l’objection soit levée, sans quoi la décision ne peut être prise. 

    Quels en sont les bénéfices pour votre organisation ?

    Lorsque l’on prend une décision avec la gestion par consentement, on ne cherche pas la “meilleure solution”. On va considérer qu’une “bonne décision” est celle :

    – qui respecte les limites des membres qui devront l’assumer ou l’appliquer.

    – qui n’altère pas la capacité de l’organisation à mener à bien sa mission.

     

    Les bénéfices de cette méthode de prise de décision sont nombreux :

    • Les objections permettent de révéler les limites avec lesquelles le groupe devra composer et indiquent donc l’espace de liberté dont le cercle dispose.
    • Les décisions prises collectivement sont solides et permettent de susciter une réelle adhésion puisqu’aucune objection ne reste en suspens contrairement au système de vote classique.
    • Le processus permet de créer une dynamique commune dans une équipe avec des règles acceptées par tous et de prévenir l’apparition de conflits suite à la prise d’une “mauvaise décision”.

     

    Le rôle de facilitation .

    La gestion par consentement nécessite qu’un des membres assure la facilitation du processus de décision. Le facilitateur ou la facilitatrice a pour mission de proposer les 5 étapes au groupe. Qu’il soit membre du cercle ou intervenant extérieur, le rôle de facilitation n’a pas de pouvoir sur le groupe. Il n’est pas plus responsable que les autres membres du groupe de la qualité du résultat obtenu.

     

    Notre intervention dans votre organisation .

    Nous proposons de venir faciliter une réunion dont l’objectif sera de prendre des décisions collectives. Nous débutons notre intervention avec une explication du processus et un retour d’expérience sur les effets que cela peut produire sur un groupe. Nous répondons aux questions que cela peut susciter pendant un temps imparti. Puis nous passons à la pratique avec votre équipe en partant de décisions réelles à prendre.

    Nous assurons le respect des règles du processus et veillons à ce que chaque participant.e puisse s’exprimer.

    La gestion par consentement s’inscrit dans une démarche globale de travail sur la gouvernance de votre organisation. Nous proposons également un accompagnement sur la structuration de la gouvernance et la définition des règles de gouvernance des organisations. La gestion par consentement va de pair avec la définition de rôles précis dans l’organisation et la connaissance des périmètres d’action de chacun de ces rôles.

    Méthode et inspirations .

    Notre facilitation s’inspire directement de notre méthode de gouvernance interne nommée Holacratie. En tant que facilitateurs, nous nous plaçons dans une posture d’accompagnants du groupe. Nous instaurons des règles qui permettent au groupe de se sentir libre de s’exprimer dans un cadre sécurisé, favorisant la participation la plus égale possible de tous et toutes.

     

    Expériences :

    Semawe pratique depuis 10 années les méthodes de structuration de décision en équipe inspirées de l’Agilité. Avec sa pratique en interne d’une gouvernance en Holacratie, les membres de l’équipe mettent leur savoir-faire et leur savoir-être au service de votre organisation.