Depuis le mois d’avril, l’équipe de Semawe cultive son esprit démocratique avec le groupe des Grenopolitains. Les Grenopolitains se définissent eux-mêmes comme, “ des habitant.e.s, des militant.e.s, des chef.fe.s d’entreprises, des élu.e.s des territoires… tous et toutes uni.e.s autour d’un même objectif : construire un projet métropolitain avec les citoyen·es autour de valeurs communes à la fois de gauche, écologistes et humanistes.

Le groupe échange, élabore, débat, rédige des propositions concrètes pour répondre aux défis sociaux et environnementaux de demain. Leur appel s’adresse à toutes les communes, “des plaines jusqu’aux sommets de la Métropole”.

Les Grenopolitains : un espace de débat pour répondre à l’appétit démocratique et réinventer l’action publique à l’échelle de la Métropole

Inspirés par les innovations citoyennes qui naissent à Barcelone, les Grenopolitains ont choisi de mettre en ligne leurs propositions et de provoquer le débat. Dans un esprit de co-construction, le groupe soumet aujourd’hui ses propositions aux citoyen.ne.s. Chacun.e peut réagir et bonifier les idées présentées.

Et pour incarner ces débats, le groupe a prévu 4 temps forts, ouverts à tous.tes, dans 4 villes du territoire : Champagnier, Le Sappey en Chartreuse, Saint Egrève et Grenoble. Semawe intervient lors de ces 4 “Apéro’Politains” pour :

  • faciliter les prises de parole
  • faire émerger le débat
  • aider à l’élaboration de propositions concrètes

 

Notre méthodologie

L’équipe de Semawe apporte ses méthodes participatives pour favoriser un débat constructif.

Pas de sujets pré-définis ; en début d’atelier, chaque participant.e affiche le sujet qu’il.elle veut aborder. Par un jeu de regroupement, les sujets similaires se rassemblent par familles et forment plusieurs petits groupes.

Chaque groupe thématique part alors en discussion, chacun.e livre son approche du sujet traité, sa vision des choses. Après ces échanges, les participant.e.s sont invité.e.s à faire une proposition. Cette proposition est passée au crible du processus du vote par consentement. Autrement dit, une proposition n’est retenue que s’il n’y a aucune objection. Si objection il y a, le rôle de l’animateur.rice est d’aider le groupe à lever cette objection et à apporter les bonifications (améliorations) nécessaires pour que le groupe entier tombe d’accord sur une proposition.
Une fois validée au consentement, la proposition peut être présentée au grand groupe en fin de séance.

Par exemple sur le sujet de l’accueil des migrant.e.s, un groupe a proposé de regrouper les réseaux existants d’hébergement et de mettre en place une allocation solidaire pour les familles qui hébergent pendant une ou plusieurs nuits.

 

Ce qui nous porte

La démarche initiée par les Grenopolitains est une démarche d’ouverture qui fait écho à notre façon de concevoir le débat public. La dimension participative du projet nous semble fondamentale et nous avons plaisir à animer ces matinées.

D’une part, nous apportons notre méthodologie et permettons aux participant.e.s de découvrir d’autre modes de prise de décision, comme la décision par consentement. Et d’autre part, nous repartons nourri.e.s par toutes les idées qui émergent pendant l’animation. Ce sont des idées concrètes pour faire avancer la Métropole vers plus de démocratie.

Enfin, c’est un moment convivial où l’on partage des produits locaux, dans des lieux porteurs d’initiatives sur le territoire.  C’est pour nous une démarche enthousiasmante et encourageante !

 

Prochain rendez-vous

Le prochain rendez-vous est donné : le samedi 6 juillet 2019 à la Bifurk à Grenoble !

Retrouvez le programme de cette journée sur la page Facebook.

Vous avez déjà plein d’idées, voici la plateforme pour participer : https://grenopolitains.fr/

Vous souhaitez échanger avec le groupe des Grenopolitains ? contact@grenopolitains.fr

À lire aussi .