Sélectionner une page

Tout a commencé avec le Club Management Agile, lancé en mars  2019. Au départ, il y a la volonté de regrouper les entreprises qui s’intéressent à l’Agilité. Pratiquant.e.s, débutant.e.s, curieux et curieuses répondent présent.e.s à l’invitation lancée par Bernadette Chameau et Violaine Chappis, toutes deux salariées du Medef Isère. 

Toujours en quête de nouvelles pratiques et à la recherche de pair.e.s Agiles, l’équipe de Semawe rejoint le club dès le départ.

Aujourd’hui, le Club Management Agile du Medef Isère poursuit sa lancée et a décidé d’adopter une gouvernance partagée. On vous raconte comment…

Que fait-on au Club Management Agile du Medef Isère ?

Le Club Agile est un club pour les adhérent.e.s du Medef qui souhaitent découvrir ou approfondir leur pratique de l’Agilité. 

Je fais partie des initiateurs de ce club. Depuis 20 ans, j’ai une certaine pratique de l’Agilité, j’ai vécu des choses géniales et d’autres plus difficiles. Aujourd’hui j’ai envie d’échanger avec d’autres entrepreneur.e.s pour lever des doutes et partager des expériences.”  Thierry Domeland, dirigeant de  ABMS GROUPE.

Une fois par mois, le club se réunit pour faciliter l’échange de pratiques et l’expérimentation de méthodes Agiles. 

Pour le Medef, le Club Management Agile est un espace nouveau qui réinvente les façons de faire. Comme le précise Bernadette Chameau, salariée du Medef Isère, 

“ Pour nous, organisation patronale, le club nous permet de toucher plusieurs strates de l’entreprise : chef.fe.s d’entreprises, directeurs et directrices de magasin, de services, RH, entrepreneur.e.s… Le seul point commun qui rassemble les membres du club est celui-ci : comment grandir sur ces questions d’Agilité ? Finalement, au sein même d’une rencontre se côtoient tous les publics de l’entreprise.” 

Comment animer un collectif différemment ?

Les sessions mises en place comptent à chaque fois 20 à 30 personnes présentes. Une mobilisation qui envoie un signe très positif sur la diffusion de l’Agilité en entreprise. 

“ Il est intéressant de voir qu’il y a des gens qui se posent des questions. Une de mes difficultés est d’être une entreprise Agile au milieu d’entreprises non Agiles. J’ai hâte que le monde bouge dans ce sens-là pour avoir un écosystème de travail qui soit Agile.” souligne Thierry Domeland.

Très vite, le Club Management Agile compte une centaine d’inscrit.e.s. Se pose alors la question de la pérennisation du club en tant que collectif :

  • De quoi a-t-on envie pour la suite ?
  • Qui anime le club ? Les salariées du Medef Isère ou les membres du club ?
  • Comment pérennise-t-on le club et la mobilisation de ses membres ?
  • Comment tenir compte des différents niveaux de pratique ?

Le risque était de reproduire un schéma classique : deux salariées portant un collectif, et des adhérent.e.s qui suggèrent des thèmes sans s’occuper de l’opérationnel.

Avec la gouvernance partagée, ceux qui proposent font

Pour ne pas reproduire ce qui se fait d’habitude, il faut oser changer de postulat. Celui du Club Agile est : celles et ceux qui proposent font. Le plus simple, c’est de partir des envies des personnes présentes. En tant que membres du club, Aliocha, Sarah et Jeanne proposent, lors d’une session, d’animer un premier moment pour faire remonter les envies présentes dans le groupe.

Cette façon de faire vient changer les codes et les réflexes. Violaine Chappis, salariée du Medef, voit ce changement comme positif : 

“Cette évolution du club est une évolution assez naturelle, car on se laisse guider par ce que nous demandent les adhérent.e.s. Nous n’avions pas d’idées préconçues. Or il y avait des attentes disparates auxquelles il fallait répondre. Classiquement, nous aurions fait des rencontres en trois temps, selon les niveaux, mais pas une gouvernance en cercles.” 

Lors de cette session, la nature des envies exprimées laisse apparaître qu’il serait intéressant de se tourner du côté de la gouvernance en cercles. L’équipe de Semawe, à ce moment-là, fait la proposition d’animer un atelier pour expérimenter les méthodes de gouvernance partagée.

Selon Violaine Chappis, cette méthode a fait que “ que tout le monde s’est entendu. S’il n’y avait pas eu cette organisation en cercles, les gens seraient restés sur leur faim.”

Enthousiaste, elle précise également :

 “Ce qui est génial, c’est la mise en pratique du sujet que l’on voulait travailler. Ce que ça va changer ? Nous allons être dans le concret, outiller directement les gens et aller au-delà des échanges.”

3 cercles, 3 raisons d’être, et des élections sans candidat.e.s

Le 9 juillet 2019, les 25 personnes présentes au Club Management Agile décident de s’organiser en 3 cercles thématiques et désignent des rôles structurels.

Comment s’est déroulé cet atelier ?

Première phase : chaque personne fait émerger une envie. Par un jeu de discussions, des regroupements se font pour finalement former trois cercles thématiques : outils Agiles, posture du manager et stratégie d’entreprise.

Deuxième phase : chaque cercle définit une raison d’être. L’objectif ultime est que le cercle fixe son cap, sa ligne directrice. Quand la raison d’être sera atteinte, le cercle pourra disparaître.

Troisième phase : chaque groupe élit un.e secrétaire et un.e facilitateur.rice via une élection sans candidat.e. Comme son nom l’indique, une élection sans candidat.e se fait sans que personne ne se présente. Le groupe définit d’abord une liste de qualités nécessaires pour assurer la mission. Le groupe désigne la personne du cercle qui lui paraît la plus pertinente pour incarner ce rôle. 

C’est ce qu’a vécu Bernadette Chameau : “Ca restera très fort pour moi car il faut se mouiller. Personne ne se présente, pourtant le groupe arrive à désigner une personne qui a la possibilité de dire oui ou non. Dans mon groupe, nous avons eu un moment pas simple à gérer et je me suis demandée comment cela allait être possible d’élire quelqu’un. Mais au fur et à mesure, j’ai vu que c’était non seulement possible mais puissant.” 

Violaine Chappis, qui a elle aussi vécu ce processus d’élection sans candidat.e, ajoute que : 

“Avec ces méthodes, tout le monde peut s’exprimer, nous évitons les frustrations, les vexations. C’est agréable, car les choses sont plus transparentes, plus simples.”

Quatrième et dernière phase : chaque groupe définit ses prochaines actions.

La conclusion est positive :

Le nerf de la guerre, ce sont les relations humaines dans l’entreprise, et cette préoccupation : comment travailler ensemble ? Aujourd’hui, en tant que salariée du Medef Isère, ça me donne envie d’essayer ces méthodes dans d’autres clubs, pour libérer la parole et faire naître des idées. Dans une organisation où il faut fédérer les gens, les faire parler de leurs ressentis, de leurs besoins, ces méthodes permettent l’échange et nous font gagner en richesse humaine”, confie Violaine Chappis avec entrain.

En une matinée, le Club Management Agile se constitue autour de 3 cercles avec chacun une raison d’être, un.e secrétaire et un.e facilitateur.rice. Pour échanger, les cercles se servent de Slack afin de faciliter le passage d’informations.
L’enjeu est désormais la prise en main de ces rôles par les personnes ayant été élues par le collectif !

Puissent des vents porteurs souffler dans les voiles du Club Agile !

L’équipe Semawe est très fière d’être membre du Club Agile du Medef Isère et de contribuer à cette démarche. Cela nous permet d’échanger avec d’autres sur les pratiques Agiles en entreprise et de découvrir différentes manières de faire. C’est également un endroit pour apporter des questionnements : quelle posture pour le manager ? Comment introduire ces méthodes dans une équipe ? Comment faire pour que chaque membre de l’équipe se sente à l’aise dans de nouvelles manières de faire ? 

“ L’opportunité de créer un club permet de construire petit à petit une évolution. C’est nécessaire et ce pourquoi je vais m’accrocher à ce club. Je ne voudrais pas que l’on aille trop vite ou trop loin pour ne pas décourager, car j’aimerais bien que le club fasse naître cette envie chez d’autres entreprises”, conclut Thierry Domeland.

Nous remercions Bernadette Chameau, Violaine Chappis et Thierry Domeland pour leurs témoignages à propos du Club Management Agile.

Nous souhaitons au Club Agile de belles aventures. C’est avec joie que nous contribuerons à la nouvelle gouvernance partagée dont nous vous raconterons les prochains épisodes au cours de l’année !

 

Pour aller plus loin

Ressources : 

Découvrir la pratique de la “Rétrospective Agile” : https://semawe.fr/la-retrospective-dequipe-une-reunion-pas-comme-les-autres/
Le “Forum Ouvert”, construire une vision partagée en équipe :

https://semawe.fr/le-forum-ouvert-dans-la-vie-dequipe-comment-construire-la-vision-partagee-de-votre-entreprise/
Le Manifeste Agile, texte fondateur des méthodes Agiles :

https://manifesteagile.fr/
Idées pour animer une Rétrospective Agile : https://retromat.org/fr/?id=52-5-55-48-40

Rejoindre le club Agile : 

Violaine CHAPPIS <vchappis@medef-isere.com

Bernadette CHAMEAU <medefisere-ni@medef-isere.com>

À lire aussi .